Journal du 15/09/2018 - IRP

Aller en bas

Journal du 15/09/2018 - IRP

Message par Destin le Sam 15 Sep - 15:19

Rubrique 1 : Nouveaux arrivants et naissances



Article 1 : Le scandal d'Eloane LESOI


Vous avez du le remarquer si vous sortez dans les rues, cet été, une adolescente inconnue au bataillon se baladait, seule, perdue et en bien triste état. Elle a été bien vite repérée par notre bien aimé et respecté maire : Edward D’HOMBRE. Ce dernier lui a immédiatement donné rendez-vous pour comprendre sa situation et y trouver une solution. Voilà comment commence notre aventure avec la jeune Eloane Lesoi, âgée de seulement dix-huit ans et laissée pour compte dans nos rues.

Après enquête, nous avons appris que la jeune fille aurait été déclarée pour morte voilà des années, avec ses deux parents. En effet, son foyer fut la première victime de « la main de Dieu », un tueur en série qui court toujours. Heureusement ou non, la petite aurait disparue à cette période. Selon monsieur D’Hombre, il s’agirait d’un kidnapping. Il appuie ses propos du témoignage de la jeune fille qui, toujours selon notre très respecté maire, se serait réveillée chez un inconnu, seule. Elle ne se souvenait alors pas du tout du meurtre et de tout ce qui aurait pu la conduire ici. Heureusement pour elle, elle aurait réussi à fuir jusqu’à Sainte Rosalie. C’est là qu’elle a trouvé la main généreuse et bienveillante de notre Roi de Sainte Rosalie.

Elle a désormais intégré le pensionnat Saint François pour commencer une toute nouvelle vie à Sainte Rosalie, obtenir son bac et avancer dans ce monde qui s’ouvre à elle. Le journal tenait à offrir tout son soutient à la pauvre jeune fille, qui doit se sentir vraiment perdue aujourd’hui. Malheureusement, son isolement au pensionnat nous a empêché de l’interroger, mais nous espérons qu’elle profite bien de son nouvel environnement.



Rubrique 2 : Départs et décès


Article 1 : Un métier dangereux

Marc STEPHIAN, un videur du Dolorion, nous a quitté dans la nuit du 23 au 24 août. Une altercation avec un groupe de jeune visiblement trop alcoolisé a mal tourné. Milley VANS, une danseuse du club, a appelé l’ambulance alors qu’elle sortait pour sa « pause clop ». Sous le choc et bouleversée, elle accepte tout de même de nous parler :

« Marc était un type super… Il nous protégeait tout le temps des types trop lourd… c’est vraiment affreux… quels monstres peuvent faire ça à un type aussi clean ? Les filles vont toutes êtres dévastées… tout le monde adorait Marc ! »

Et elle a aussi prononcé quelques mots de compassion pour Laura, la fille de Marc, qui a entamé son année de 3e sans son père et pour Lucas, qui entre en 5e. Célia, l’épouse du défunt, a refusé de s’exprimer sur le décès de son mari. On la sait néanmoins dévasté. Une vague de soutient de la part des jeunes vivant près du Dolorion s’est déchaînée. Rose-Marie, la sœur de Marc, a accepté de nous parler, encore très émue :

« Marc a toujours été le grand-frère idéal. Il me protégeait depuis toujours. Il m’a beaucoup soutenu dans mon divorce et il a toujours été présent, quoi qu’il arrive. Je sais que c’était un homme bon et honnête. Il ne méritait pas une mort aussi violente… ses amis nous soutiennent. Je crois que Sainte Rosalie toute entière le pleure, parce qu’il était vraiment une personne merveilleuse. Le perdre est la chose la plus terrible qu’il me soit jamais arrivé. Je ne sais pas ce que je vais devenir, maintenant qu’il n’est plus là. Je crois qu’il va manquer à beaucoup de monde…. Il y a tellement de gens qui parlent de lui, dans les rues, sur internet. »

Charlotte DuLac nous confie d’ailleurs, en tant qu’amie de la pauvre Rose-Marie, comme ce décès est difficile pour elle :

« La pauvre Rose… Si gentille, si douce, si pleine de vie… elle est vraiment bouleversée, vous savez. Je voyais Marc tous les jours, au restaurant. Quand Rose ne travaillait pas, ils buvaient un verre ensemble. Mais depuis le drame, elle n’y met plus un pied… elle est vraiment dans un triste état… je suis tellement désolée… et Marc était si gentil ! Je prie pour la paix de son âme et pour que ses proches se remettent. Ayant moi-même perdu ma sœur, je sais comme ces choses sont difficiles. Ce sont des blessures qui ne se referment pas… »

L’enterrement était réservé aux familles et aux proches, nous n’y avons donc pas assisté. Milley nous a cependant confié qu’il y avait beaucoup de monde. L’église était pleine, selon elle, et elle confiait n’avoir jamais vu le cimetière aussi rempli.



Rubrique 3 : Potins



Article 1 : La rentrée !


Et oui, on sait, cette période n’est pas la plus passionnante pour vous, nos jeunes lecteurs. Mais elle est tout de même plus qu’importante ! Peu importe l’âge, la rentrée est un moment particulier. Pour les tout petit, c’est l’appréhension du jour où on y sera confrontée. Pour les tous grands, c’est la nostalgie de cette époque des bancs de l’école, avant le monde du travail. Et entre les deux ? Deux cents nuances d’avis ! Nous avons sélectionné, pour vous, les meilleurs d’entre eux.

En maternelle déjà, la rentrée peut être une épreuve. A trois ans, le cocon familial constitue souvent tout notre univers. Malheureusement, il faut bien intégrer le système scolaire un jour ou l’autre… n’ayez pas peur de laisser aux touts petit un bout de leur foyer au début, comme un doudou. Mais il faudra penser à l’enlever progressivement. Pour la suite de la maternelle, ce sont des années d’amitié, de joie et d’enthousiasme vis-à-vis de l’école. Profitez-en comme il faut !

En primaire, c’est un nouveau monde pour les enfants. On leur demande un travail différent, entre scolarité sérieuse et jeux, ils sont souvent déconcertés. Leurs avis sont très diversifiés. Il est important pour les parents de faire tampon entre l’école et l’enfant et d’aider les écoliers à prendre goût à l’école. C’est aussi l’arrivée des devoirs et des premiers stress vis-à-vis des contrôles. Le mieux, c’est de gérer ça tout de suite. Claire SHAMAN, maîtresse d’une classe de CE1, nous confie :

« Souvent, les enfants ont du mal à reprendre le rythme. Ils n’aiment pas faire leurs devoirs, sont ennuyés, n’osent pas participer. C’est affligeant d’observer ça à un si jeune âge. J’essaie de couper mes cours par des jeux éducatifs, et j’encourage les parents à faire de même. Apprendre ne devrait jamais être une corvée. Il faut qu’ils apprennent à aimer apprendre, c’est important. »

Au collège, c’est le début de l’indépendance, mais très encadrée. Plus de professeur, des changements de salles, de nouvelles matières et surtout : l’adolescence. Le collège est souvent source de stress et est souvent, malheureusement, le nid de harcèlement scolaire. C’est important pour les parents de savoir l’identifier et de savoir réagir. La rédaction vous conseille de vous tourner vers Katia BORNARDE au moindre doute. Ensuite, le collège, c’est aussi le brevet et les premiers examens. Les adolescents sont entre doute, quête d’eux-mêmes, peur de l’échec, rejet et besoin de leur parents. Il faut savoir être présent mais pas envahissant. Ils ont besoin d’apprendre l’indépendance : c’est le moment de leur donner des responsabilités. Préparez la rentrée à l’avance et faites tous ce qu’il faut pour diminuer le stress : ils en auront assez dans leurs vie collégienne.

Au lycée, c’est la fin des années sans examens. Les années s’articulent autour d’un but. C’est la dernière étape avant des études supérieurs. Ce sont aussi des années plus difficiles à appréhender. Entre quête d’indépendance et dépendance financière, les adolescents seront difficiles à gérer. Il ne faut surtout pas perdre pied ! C’est le moment de leur accorder plus de liberté.

A la fac enfin, ils vont quitter Sainte Rosalie, ils n’ont pas le choix. C’est le moment pour les jeunes adultes d’apprendre à se débrouiller. Ça va être dur et stressant. La rédaction encourage chaudement tous ces adulescent qui découvrent enfin le monde.



Rubrique 4 : Petites Annonces


Annonce 1 : Serveur / Serveuse
Serveur chez Le Paisible, restaurant familial tenu par Charlotte DuLac. CDI à temps complet. Envoyez vos candidatures à madame DuLac et adressez-vous à elle pour plus d’informations.

Annonce 2 : Agent de Sécurité

Le restaurant Le Paisible embauche un nouvel agent de sécurité pour un CDI à temps complet. L’agent de sécurité devra être capable d’endosser la fonction de videur. Charlotte DuLac, la propriétaire du restaurant, attends vos candidatures par courrier sous les plus brefs délais.

Annonce 3 : Videur au Dolorion

Le club de strip-tease très populaire est à la recherche d’un nouveau videur pour un CDI à plein temps qui, selon le propriétaire, serait très bien payé. Damien DeLameyth, le propriétaire, demande aux candidats de prendre rendez-vous immédiatement pour un entretient d’embauche.
avatar
Destin
Administrateur
Administrateur

Messages : 169
Points : 2515
Date d'inscription : 11/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://la-voix-des-dolorey.forumactif.com/f81-bloc-du-destin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum